AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 don't grow up. it's a trap. (KJ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lili Reinhart

avatar


interviews données : 281
arrivée à l.a : 04/03/2017

MessageSujet: don't grow up. it's a trap. (KJ)   Lun 27 Mar - 20:34


 


we all grow up and do things we said we would never do

— KJ
Tu pianotes sur ton téléphone d’un air distrait alors que tu cherches des yeux sa silhouette, entraînée par la foule tu te perds dans la mêlée cherchant un point de repère tu t’écartes devant un des nombreux stands de tir. Même hissée sur la pointe des pieds t’as du mal à percer la mer de gens, sa tête brune n’étant visiblement pas à l’horizon. La fête foraine c’était ton idée, tu sais pas trop pourquoi mais quand t’as vu qu’ils allaient s’installer quelques jours sur Venice Beach t’as tout de suite eu envie d’aller y faire un tour, pensant immédiatement proposer à Cam et Mady tes doigts avaient écrit d’eux même et finalement tu t’étais retrouvée à envoyer le message à KJ. T’as cru, peut-être naïvement, que ça vous ferait du bien de vous retrouver comme avant. Avant que tout ne dérape, avant cette chambre de motel, avant les interrogations, les doutes et les excuses. Avant que tout ne devienne si compliqué. T’as juste souhaité faire quelque chose de simple avec ton ami, et ça t’a paru être le prétexte idéal. T’adore les fêtes foraines. Le bruit des tirs et des grappins, les odeurs sucrées des guimauves et des pommes d’amour, les ballons de couleur et les peluches géantes. T’aimes cette ambiance enfantine qui y règne, cette bonne humeur ambiante qui ferait sourire le plus grincheux des sept nains. Tu retrouves aussitôt ton âme de petite-fille et c’est peut-être un peu tout ce que tu cherches, quand on est enfant tout est tellement plus facile. Il n’y a pas de sentiments de grandes personnes qui viennent tout gâcher, les histoires de sexe et les peines de cœur, il faut laisser cela aux adultes. Tu tisses comme une araignée du ciel le fil qui relie les rêves à la réalité et dans ta toile t’embarque l'espoir absolu. D’un pas léger tu te diriges finalement vers un stand de barbapapa dont le parfum enivrant t’a interpelé de loin, payant pour ton plaisir coupable tu disparais derrière l’énorme nuage de coton rose, plongeant tes doigts pour en porter tout un morceau dans ta bouche. Essayant d’avoir une meilleure visibilité tu grimpes sur un banc pour surplomber la masse qui défile, t’espères qu’il aura plus de chance que toi et parviendra à te reconnaître plus facilement.


MAY


SHE WAS CHAOS AND BEAUTY INTERTWINED
TORNADO OF ROSES FROM DIVINE
Revenir en haut Aller en bas
K.J. Apa

avatar


interviews données : 119
arrivée à l.a : 10/03/2017

MessageSujet: Re: don't grow up. it's a trap. (KJ)   Lun 27 Mar - 20:57


 


we all grow up and do things we said we would never do

— LILI
En recevant le message d’invitation de Lili, tu as été un peu surpris. Tu ne t’attendais pas à ce qu’elle te propose ce genre d’activité, mais tu n’allais certainement pas refuser. Tu étais encore un enfant et ça pouvait paraitre dans nombreuses de tes activités. Puis tu te dis que de trainer de cette manière ensemble, ça ne peut que vous faire du bien. Puis tu as encore de ses paroles en tête qui t’amène au fait de penser qu’elle veut plus que la relation que vous entreteniez depuis un moment déjà, c’est-à-dire pleinement sexuelle. Tu te dis donc qu’en faisant des sorties ainsi, vous ne pouvez que vous rapprochez encore plus, d’une autre façon. Puis qu’elle n’ait qu’inviter toi, et non toute la gang, ne fait qu’entretenir tes idées, peut-être malgré elle, mais tu t’en fous. Tu as envie de t’amuser et c’est dans cet état d’esprit que tu roules vers Venice Beach où apparemment, une fête foraine c’est installée. Tu es en retard, ayant du trafic en chemin, mais tu réponds à Lili, pour qu’elle ne croit pas que tu lui as posé un lapin. Jamais tu ne lui ferais cela. Une fois arrivé, tu es surpris du nombre de personnes présent. Tu auras bien aimé plus d’indices pour trouver ta blonde préférée. Tu parcoures alors la foule, regardant partout autour. Tu vois plein d’activités qui t’intéressent, mais tu veux la trouver tout d’abord, tu as toute la soirée avec elle de toute façon. Tu la repères enfin, à moitié cachée derrière un gros nuage de barbe à papa rose et tu souris. Tu la trouves tellement belle ou plutôt mignonne dans cette situation. Elle est perchée sur un banc et te dirige alors vers elle, de par le côté. Une fois tout près, tu attrapes sa taille et la fait tomber, la maintenant tout de même contre toi pour qu’elle ne finisse pas au sol. « Je t’ai trouvé! » Lui dis-tu en lâchant un petit rire. Tu embrasses simplement sa joue avant de la lâcher, t’assurant qu’elle tient sur pieds, et vient enfin face à elle. Tu devais te rappeler que vous n’étiez que des amis et c’est pourquoi tu ne restas pas trop proche d’elle longtemps.
MAY



I WAS HAPPIER WITH YOU

Ain't nobody hurt you like I hurt you. But ain't nobody love you like I do. Cause baby you look happier, you do. My friends told me one day I'll feel it too. And until then I'll smile to hide the truth. But I know I was happier with you.
Revenir en haut Aller en bas
Lili Reinhart

avatar


interviews données : 281
arrivée à l.a : 04/03/2017

MessageSujet: Re: don't grow up. it's a trap. (KJ)   Lun 27 Mar - 23:43


 


we all grow up and do things we said we would never do

— LILI
Tu ne le vois pas venir, ses mains agripper ta taille pour te pousser à quitter ton perchoir. Tu sens le vide te happer, tes pieds basculent et en un instant tu chutes de ton banc pour atterrir dans ses bras musclés, lâchant un petit cri de surprise au passage. T’as beau en avoir l’habitude maintenant t’es toujours aussi surprise de découvrir sa carrure d’homme derrière son sourire enfantin. Il n’a que dix-neuf ans et des réactions parfois immatures mais ce n’est pourtant plus un gamin, il agit d’autres fois comme s’il avait dix ans de plus que toi et tu dois admettre qu’il te procure cette sensation de protection inédite, que t’as rarement connu jusqu’ici. Ce n’est pas sa force viril, ses lèvres pleines ou sa mâchoire carrée non, c’est une attitude, cette façon qu’il a de te parler, de te traiter, de poser le regard sur toi. « Félicitation Sherlock ! » lui réponds-tu son rire communicatif déclenchant aussitôt le tien. Il te repose au sol déposant un baiser sur ta joue et son contact réchauffe aussitôt ton épiderme, en public vous conservez une certaine pudeur, tenant à entretenir l’amitié qui vous lie depuis votre rencontre et laissant de côté le secret qui vous unie depuis peu. « Tu es bien plus facile à repérer quand tu as ta teinture rousse ! Vivement que le tournage reprenne. » ébouriffant ses cheveux d’un geste vif tu lui mets sous le nez ton énorme barbapapa « J’ai craqué en t’attendant.. t’en veux un bout ? » lui proposes-tu alors que tu fourres toi-même un autre morceau dans ta bouche, léchant du bout des lèvres le reste de sucre qui s’est niché au coin de tes commissures. « Par quoi tu veux commencer ? » la soirée vient à peine de débuter mais t’as déjà les yeux qui voltigent d’une attraction à une autre, tu comptes bien t’amuser un maximum et laisser de côté les problèmes qui peuvent planer au-dessus de votre tête pour le moment. « J’ai bien envie de te défier au tir tiens ! Si je gagne j’aurais le droit de te poser trois questions auxquelles tu seras obligé de répondre, sans te défiler ! Et si tu gagnes well… tu pourras me demander ce que tu veux… » tu lui lances un regard de défis tout en attrapant sa main pour le traîner derrière toi jusqu’au premier stand de tir qui croise votre chemin. Il se figure sûrement que tout comme la plupart des filles tu seras nulle à ce jeu, mais t’avais l’habitude d’aller chasser avec ton père quand t’étais plus jeune, enfin.. disons plutôt qu’il te traînait avec lui en te baratinant sur l’utilité des armes à feu ce bon vieux deuxième amendement de la constitution.  
MAY


SHE WAS CHAOS AND BEAUTY INTERTWINED
TORNADO OF ROSES FROM DIVINE
Revenir en haut Aller en bas
K.J. Apa

avatar


interviews données : 119
arrivée à l.a : 10/03/2017

MessageSujet: Re: don't grow up. it's a trap. (KJ)   Mar 28 Mar - 0:52


 


we all grow up and do things we said we would never do

— LILI
Tu la manipules avec une grande facilité. Elle n’est peut-être pas aussi petite que tu t’amuses à lui répéter, mais il reste que dans tes bras, tu as l’impression qu’elle est fragile. Voilà pourquoi tu agis avec douceur auprès d’elle. Tu l’as surprise ça c’est certain, que son petit cri te le confirme et te fait d’ailleurs rire. Tu aurais bien aimé la garder ainsi, ou prendre sa main au moins, mais tu ne dois pas t’emballer non plus. Vous êtes deux amis qui vont passer une belle soirée tout simplement. « Merci merci! Assez facile, tu es la seule jolie blonde autour! » Charmeur? Un peu quand même, mais il est vrai que tu n’avais que d’yeux pour Lili. D’ailleurs, tu devais reconnaitre qu’elle était très jolie dans sa petite robe rose, parfaite pour l’occasion. Elle parle ensuite de ta teinture rousse et tu ne peux que rire. Si on t’avait dit un jour que tu te ferais une teinture de cette couleur, tu aurais certainement rit, ne le croyant pas. Sauf que dans le rôle d’Archie, c’est complètement justifiable et nécessaire. Tu aimes bien cependant ta couleur naturelle, ce qui est plutôt normal d’ailleurs. « Je devrais peut-être la garder dans la vie de tous les jours aussi! » Tu disais cela mais tu ne le pensais aucunement. Tu aurais l’impression de jouer un personnage au quotidien. Tu te retrouves rapidement avec sa barbe à papa sous le nez et tu ne peux résister bien longtemps, tu en arraches un morceau avant de le mettre dans ta bouche, la regardant. « Comment résister? C’est trop bon, merci. » Ça et le popcorn, c’était les deux choses qui ne pouvaient que te mettre dans l’ambiance de la fête foraine au niveau des papilles. Surtout ce nuage de sucre, tu ne pouvais en manger ailleurs. Tu regardas par la suite autour de toi, haussant tes épaules à sa question. Il y avait tellement de choses, autant des jeux que de petits manèges et tu avais envie de tout faire, maintenant. Tu étais encore en train d’évaluer la question alors qu’elle proposa quelque chose qui te fit sourire. Tu ne savais pas si c’était vraiment une bonne idée, mais tu n’allais certainement pas lui refuser, pour quoi passerais-tu? « Tu n’as pas peur mademoiselle Reinhart dis donc. J’accepte avec grand plaisir! » Tu la suis alors vers un stand de tir, n’ayant pas d’autre choix à vrai dire. Tu l’avais déjà fait bien sûr, sans être un pro. Tu pensais déjà à tout ce que tu pourrais demander à la blonde suite à ta victoire et souriais d’ailleurs. Tu payas alors le commis et pris un fusil entre tes mains. « Je commence, pour te montrer l’exemple. » Tu lui fais alors un clin d’œil avant de te tourner vers les cibles. Tu exagères certainement, tu joues un rôle, puisqu’en réalité, tu n’es pas si confiant de ta performance. Tu te concentres alors et te met à l’œuvre, atteignant 7 cibles sur 10, ce que tu considères comme plutôt pas mal. Tu te retournes alors vers Lili, lui tendant le fusil. « À ton tour, montre-moi ce que tu sais faire. » Tu croises tes bras sur ton torse, doutant à vrai dire des capacités de ton amie dans ce domaine.
MAY



I WAS HAPPIER WITH YOU

Ain't nobody hurt you like I hurt you. But ain't nobody love you like I do. Cause baby you look happier, you do. My friends told me one day I'll feel it too. And until then I'll smile to hide the truth. But I know I was happier with you.
Revenir en haut Aller en bas
Lili Reinhart

avatar


interviews données : 281
arrivée à l.a : 04/03/2017

MessageSujet: Re: don't grow up. it's a trap. (KJ)   Mar 28 Mar - 2:34


 


we all grow up and do things we said we would never do

— LILI
« Ok Don Juan gardes-en pour plus tard ! » lui lances-tu moqueuse en levant les yeux au ciel mais un sourire de connivence prend tout de même place sur ton visage amusé. Tu sais bien qu’il y a des dizaines de jolies filles autour de vous et assurément autant de blondes mais tu dois reconnaître qu’il est toujours plaisant de se le laisser dire, son compliment sonne doux à ton oreille parce que tu le taquines mais t’as conscience que ce n’est pas que du baratin de beau-parleur. Il le dit pour te faire rire, un peu, parce qu’il le pense, beaucoup. C’est quelque chose que tu lui reconnais aisément, quand t’es avec lui t’as l’impression d’être la seule femme des alentours, la seule qu’il regarde en tout cas. T'as beau faire celle qui prend tout ça à la légère, qui relève à peine c’est faux, tu le vois et tu ne peux qu’en être dangereusement flattée. Beaucoup rêveraient d’être à ta place. « Hmm ? C’est une idée oui.. » tu fais mine d’acquiescer avant de lui tendre ta confiserie « Mais je préfère les bruns. » une couleur de cheveux ça ne change pas grand-chose pourtant mais t’es de celles qui préfèrent le naturel aux artifices, de toute manière tu te doutes qu’il n’est pas du genre à se faire des colorations permanentes. S’il laisse le soin à une coiffeuse pro de s’occuper de sa tignasse sur le tournage, il y a en revanche peu de chance pour qu’il décide de lui-même de se teindre régulièrement. Les hommes ont rarement ce genre de lubie. « T’en as oublié.. ici ! » lui dis-tu désignant un filament rose resté accroché au coin de sa bouche, instinctivement tu viens le lui retirer du bout des lèvres, récupérant la gourmandise à la naissance de ses commissures, pas tout à fait sur sa bouche, pas complètement sur sa joue. Juste là, entre les deux. Tu l’effleures de ta langue avant de t’éloigner déclarant en lui envoyant un regard en biais « C’est bien meilleur comme ça ! » t’aurais peut-être pas dû mais tu profites que vous soyez noyés dans la masse pour te permettre une ou deux fantaisies. Ce n’est pas vraiment raisonnable, en soit ça te ressemble parfaitement. « Que voulez-vous monsieur Apa, j’aime vivre dangereusement ! » tu continues sur le ton de la plaisanterie même si au fond ce n’est pas tout à fait faux. Le danger il vous frôle de plus en plus, ce n’est pas un danger physique mais bien émotionnel, le plus grand risque de tous. Chassant toute contrariété de ton esprit tu files vers le stand de tir et tu t’amuses à pendre ton plus bel air d’ingénue émerveillée lorsqu’il attrape en premier un fusil. Il semble sûr de lui, t’es prête à parier qu’il fanfaronne déjà intérieurement à l’idée de sa victoire à venir. Tu joues le jeu jusqu’au bout bien trop réjouie par la situation, tu te régales d'avance « Oui montre-moi ! Que je sache un peu comment m’y prendre quand ce sera mon tour.. » il en fait des caisses et ça te fait sourire malgré tout, tu le regardes tirer, il ne manque que trois cibles et fait un score tout à fait louable mais tu sais que tu feras mieux. Tu pousses la comédie jusqu’au bout attrapant ton fusil d’une main gauche, tu fais celle qui hésite sur la position à prendre « Comme ça ? » lui demandes-tu d’une voix incertaine alors que tu te positionnes devant les cibles. Tu rates la première, exprès. « Dur de viser avec les cibles en mouvement.. » tu tires à côté de la seconde, lui faisant miroiter une victoire déjà acquise. Tu t’interroges un instant sur l’idée de le laisser gagner, flatter son ego de mâle et toutes ces conneries, mais ça n’est pas comme ça entre vous. Et de toute manière le petit regard satisfait qu’il te lance a tôt fait de balayer tes doutes. Te redressant tu corriges ta posture en un rien de temps, fermant un œil pour viser tu te mets à dégommer une par une toutes les cibles, sélectionnant les plus difficiles du fond intentionnellement histoire d’appuyer un peu plus sa défaite. Tu laisses planer quelques secondes avant d’abattre ta dernière, pour faire durer le suspense. « Et bah.. c’est plus facile que ça en a l’air il faut croire ! » déclares-tu triomphante avant d’éclater de rire devant son air surpris « Tu te voyais déjà victorieux hein ? » te retournant vers le forain tu lui désignes ton prix du doigt « Je vais prendre le gros ours en peluche rose juste là, merci. » l’attrapant dans tes bras tu le tend ensuite à KJ « Tiens je t’offre le cadeau de ta défaite ! » lui dis-tu en éclatant de rire. Généralement c’est plutôt l’inverse, les garçons jouent pour les filles dans le but de leur décrocher une peluche adorable de couleur pastel, si girly qu’elle en devient too much. L’ironie de la situation te plait énormément.   
MAY


SHE WAS CHAOS AND BEAUTY INTERTWINED
TORNADO OF ROSES FROM DIVINE
Revenir en haut Aller en bas
K.J. Apa

avatar


interviews données : 119
arrivée à l.a : 10/03/2017

MessageSujet: Re: don't grow up. it's a trap. (KJ)   Mar 28 Mar - 5:16


 


we all grow up and do things we said we would never do

— LILI
Elle semblait remarquer que tu la draguais, ou la complimentait en tout cas. Tu le faisais depuis longtemps à vrai dire, mais tu avais toujours eu l’impression que la blonde prenait cela à la légère, comme si elle croyait que tu disais cela sans vraiment le penser, ce que tu ne ferais jamais. Tous tes compliments, tu les pensais. Et sûrement plus d’ailleurs, tu retenais tes réelles pensées sur elle pour ne pas la troubler plus. Tu pourrais lui faire de grandes éloges, mais tu tenais de rester naturel et comme un ami devrait être, bien que tu souhaites plus que cela. « Ne t’inquiètes pas pour moi blondinette, j’en ai plusieurs encore. » Si elle te mettais au défi à ce niveau, elle risquait d’être agréablement surprise, puisque tu en avais beaucoup en banque encore. Maintenant que tu savais qu’il y avait une mince chance que votre relation se transforme en plus que de l’amitié, ou plus que simplement du sexe, tu n’allais pas lâcher. Tu avais déjà de l’espoir, mais d’autant plus après cela. Elle avait par la suite parlé de ta chevelure orange, que tu avais mis bien du temps à t’habituer d’ailleurs après tant d’années avec ton brun foncé. C’était un choc. Sauf qu’en entendant sa réponse finale, tu ne pus que sourire. Ça tombait bien dis donc… « Je n’ai pas envie d’être Archie à tous les jours, je vais éviter jusqu’au tournage. » D’ailleurs, pour celui de la première saison, tu avais eu plutôt peur la première que tu t’étais fait teindre, y ayant passé beaucoup trop de temps. Les filles étaient habitués à cela, enfin tu croyais, mais pour toi, ce n’était absolument pas naturel. Tu avais cependant hâte de retrouver ton personnage pour la seconde saison. D’ici là, tu espérais avoir quelques petits contrats, mais surtout, profiter du temps ici à Los Angeles. Ce n’est pas chez toi en Nouvelle-Zélande que tu aurais passé ta soirée de cette manière. Tu n’aurais pas été aux côtés d’une jolie fille, dans une fête foraine à manger de la barbe à papa. Tu appréciais le fait qu’elle partage d’ailleurs, mais ce qu’elle fit par la suite te surprit. Tu crus pendant un instant qu’elle venait t’embrasser, mais non. Apparemment, il te restait un fils rose au coin des lèvres et voilà ce qu’elle avait tenté de défaire. Naturellement tes mains étaient venues se poser sur ses hanches alors que tu avais certainement rougis, n’ayant jamais été aussi proche d’elle ne public. Heureusement tu étais plutôt bronzé et c’était le soir, tu priais alors pour qu’elle ne le remarque pas. « Oh… » Tu ne savais quoi dire réellement. Tu ne sais pourquoi mais tu étais presque mal à l’aise alors que tu avais déjà été bien plus intime avec elle après tout. Tu dois cependant te reprendre. Ce n’est pas ton genre d’être ainsi. « Tu me laisses essayer? » Tu affichas à ton tour un petit sourire taquin, reprenant enfin le contrôle de ta personne. Tu aimerais bien faire de même, quoi que cela fût risqué, puisque tu risquais d’avoir envie de l’embrasser plus que d’autre chose. Tu pouvais bien attendre au sommet de la grande roue, où personne ne pourrait vous voir. D’ici là. Lili vous avait trouvé une autre activité qui te plaisait, bien que le résultat risque d’être dangereux. Il y avait plus non-dits entre vous et tu n’étais pas certain que ça soit la meilleure des idées que tout vous dire. « Et je suis toujours prêt à te suivre là-dedans! » Tu n’étais pas un trouillard, tu n’allais certainement pas contrer son idée. Puis tu t’imagines bien que malgré le fait que tu ne sois pas le plus grand tireur de l’histoire, tu supposes bien que tu es meilleur qu’elle. Tu décides d’ailleurs de débuter, prenant directement le fusil en la regardant ensuite, un sourire aux lèvres. « Prend des notes. » Tu te mets ensuite à l’œuvre et tu es plutôt fier du résultat. Tu sais bien que tu n’es pas parfait, mais pas mal disons. Tu la vois ensuite le prendre et lâche un petit rire, hochant de la tête. « Oui oui, lance-toi comme ça! » Tes bras croisés sur son torse, tu te tournas vers les cibles pour la voir faire. À ta grande surprise, elle ne manqua pas une cible sauf la première, allant même vers les plus difficiles. Ta mâchoire tomba. Tu ne t’attendais absolument pas à cela de sa part et tu te demandais d’ailleurs d’où lui venait ces habiletés d’ailleurs. « Tu rigoles? Tu as pris des cours ou quoi? » Cela ne pouvait pas être la première fois qu’elle tire. Tu étais un peu honteux à présent, d’avoir douté ainsi d’elle. « Bien sûr que je me voyais gagner, je ne suis pas mal mais toi t’es une pro! » Tes yeux se lèvent d’ailleurs au ciel tandis qu’elle se choisit fièrement une peluche. Si elle pouvait se contenter de cela, ça t’irait. Sauf qu’elle décida de te l’offrir et tu pris alors le gros ours rose dans tes bras, lâchant un petit soupire. « Génial… » Tu repris alors ton chemin en tenant cette immense peluche sous ton bras. Impossible de passer incognito avec cela, mais tu diras que tu le traines pour ta demoiselle. Tu regardas alors autour, cherchant une nouvelle activité à faire pour peut-être qu’elle en oublie le fait qu’elle avait le droit de te poser trois questions. Tu lui jettes alors un regard. « Tu veux faire quoi maintenant? » Tu allais au moins lui laisser décider si tu voulais lui faire oublier.
MAY



I WAS HAPPIER WITH YOU

Ain't nobody hurt you like I hurt you. But ain't nobody love you like I do. Cause baby you look happier, you do. My friends told me one day I'll feel it too. And until then I'll smile to hide the truth. But I know I was happier with you.
Revenir en haut Aller en bas
Lili Reinhart

avatar


interviews données : 281
arrivée à l.a : 04/03/2017

MessageSujet: Re: don't grow up. it's a trap. (KJ)   Mar 28 Mar - 14:16


 


we all grow up and do things we said we would never do

— LILI
Tu t'écartes après avoir léché le reste de sucre au coin de sa bouche et te mords la lèvre inférieure alors qu'un sourire rieur prend place sur ton visage. Tu ne cherches pas à l'aguicher, pas vraiment, tu as agis le plus naturellement du monde comme si ce geste était purement anodin. Quotidien. C'est vrai qu'il devient de plus en plus difficile de respecter les limites que vous vous êtes fixées pour ne pas attirer trop l'attention. Il y a ce que tu as le droit de faire dans l'intimité d'une chambre et ce qui t'est totalement interdit partout ailleurs. T'en viens à brouiller la ligne, te perdre dans les tabous. « Hmm.. peut-être plus tard si tu es sage ! » lui réponds-tu la voix pleine de promesses, comme si tu récompensais un petit garçon. T'as beau lui avoir proposé de t'accompagner aujourd'hui dans une démarche simplement amicale vous ne pouvez pas nier le nuage de séduction qui plane au dessus de vos têtes, ton geste n'avait rien d'amical et votre relation n'est pas aussi platonique que vous aimez à le croire la plupart du temps. Tu vois que tu l'as troublé et tu ne peux t'empêcher de t'en amuser, n'ajoutant mot tu le pousses vers le stand de tir où tu le défis de t'y battre, avec un enjeu à la clé pour nourrir le challenge. Qui n'en est sans doute pas un vrai car tu sais d'avance que tout aussi bon qu'il sera tu le battras quand même. Ce qui ne tarde d'ailleurs pas à arriver. Toute fière de l'avoir coiffée au poteau tu t'esclaffes devant sa mine déconfite « Je suis une fille pleine de surprise souviens-t'en ! » tu te sens un peu coupable de lui infliger l'immense peluche à se trimbaler tout le reste de la soirée mais t'exulte trop pour le lui dire, de toute façon c'est un peu de sa faute puisqu'il t'a sous-estimé le premier « J'avoue tout, mon père est un chasseur invétéré et à défaut d'avoir des garçons pour l'accompagner c'est moi qu'il prenait avec lui. Ce n'était pas très fair-play de ma part mais je me suis bien amusée de te voir si déconcerté ! » ajoutes-tu dans un nouvel éclat de rire, « Pour la peine je te laisse choisir notre prochain arrêt ! » lui emboîtant le pas tu restes hilare quelques instants, immortalisant le moment avec ton portable, prenant une photo de lui tenant l'énorme ours dans ses bras. « Tu as eu ton cadeau maintenant c'est mon tour. J'ai droit à trois questions je te rappelle ! » s'il croit que ta victoire t'en as fait perdre la mémoire c'est peine perdue, « Tiens pour commencer raconte-moi le pire date que t'as jamais eu ! » lui demandes intriguée en terminant ta barbapapa, t'es plutôt curieuse de nature et surtout tu préfères y aller doucement, ne pas le mettre mal à l'aise d'emblée avec une question trop personnelle. Vous avez rarement abordé votre passif relationnel l'un comme l'autre, ce n'est pas le genre du discussion qui vous vient naturellement. Et tu sais d'expérience que certains rendez-vous peuvent être désastreux. « Interdiction de citer celui-ci évidement ! » tu le taquines gentiment, t'ignores si c'est un vrai rendez-vous, tu prétends que non mais certains diraient que ça y ressemble plutôt pas mal pourtant.   
MAY


SHE WAS CHAOS AND BEAUTY INTERTWINED
TORNADO OF ROSES FROM DIVINE
Revenir en haut Aller en bas
K.J. Apa

avatar


interviews données : 119
arrivée à l.a : 10/03/2017

MessageSujet: Re: don't grow up. it's a trap. (KJ)   Mer 29 Mar - 19:02


 


we all grow up and do things we said we would never do

— LILI
Tu ne sais jamais comment agir avec la demoiselle, surtout depuis votre dernière fois au motel. Tes pensées sont complètement mélangées et à vrai dire, tu n’as pas réellement envie d’aborder directement le sujet puisque tu as peur de la réponse finale. Tu préfères plutôt vivre simplement et prendre ce qu’elle t’offre, comme cette soirée à la fête foraine, seulement avec elle. Normalement, ça l’aurait sûrement été le genre d’activité que vous auriez fait en gang, avec tout le cast de Riverdale par exemple, mais cela te plaisait grandement de n’être qu’avec elle. Tu étais à l’aise dans le fond avec elle, tu avais l’impression de bien la connaitre, même si tu avais sûrement beaucoup à apprendre encore. Voilà pourquoi tu sautais sur toute occasion de passer plus de temps à ses côtés. D’ailleurs, elle te surprend à chaque fois, comme à son dernier geste. Tu demandes alors naïvement si tu peux faire de même, tu ne veux pas la brusquer. Sa réponse te fait sourire et tu hoches de la tête, murmurant « Je le suis toujours… » en lui faisant un clin d’œil. Tu n’étais pas réellement sérieux mais tu aimais bien ce jeu. C’était difficile parfois de ne pas franchir la limite, surtout en public, mais jusqu’ici, tu te contrôlais plutôt bien. Ce genre de relation t’allait pour l’instant, puisque tu avais l’impression de lui plaire, et qu’elle se sentait bien à tes côtés. C’est tout ce que tu souhaitais. Perdre face à elle te plaisait pas mal moins, mais tu espérais passer à autre chose rapidement. « Je n’en ai jamais douté… » À chaque fois que tu la voyais, peu importe la situation, la blonde te surprenait et tu adorais cela. Ce n’était pas mauvais en général, sauf cette fois-ci peut-être. « C’est presque de la triche, je n’étais pas au courant! » Qu’est-ce que tu pourrais encore apprendre ainsi sur la demoiselle? C’est vrai que tu ne savais pas grand-chose sur son enfance, l’occasion n’était tout simplement pas venue mais je l’appréciais. Heureusement, elle te laisse décidé de la prochaine activité, comme elle t’a plus ou moins imposé la première. « Je ferais bien un manège! » C’était selon toi la chose la plus amusante à faire ici, bien qu’il ne soit pas très intense. Tu reprends alors ta marche, essayant de trouver celui parfait. Toutefois, Lili ne semble pas avoir oublié son prix et tu murmures alors dans ta barbe « Je peux te redonner mon prix… » Tu ne tenais pas vraiment à cette grosse peluche mais la demoiselle préférait certainement ses trois questions. Tu attendis donc sa première, qui ne te troubla pas trop, mais te fit plus rire qu’autre chose. Ta pire date? Ça te faisait ramener bien des souvenirs, mais qui furent arrêtés par la dernière phrase de ta compagne. Tu haussas alors un sourcil, la regardant à nouveau en marchant toujours. « Parce que ça en est une? » Tu n’avais pas vu son invitation comme une date, mais comme une simple sortie entre amis, comme vous devriez être. Tu étais donc un peu surpris, mais tu tentas de revenir à toi pour trouver une réponse à sa question. Tes dates étaient plutôt pas mal à l’habitude, comme tu les organisais, mais parfois, tu n’as pas le plein contrôle. « Alors… ma pire date… je dirais une fois, un soir bien sûr, je suis sortie en boîte avec une fille. On ne se connaissait pas beaucoup, mais elle avait tellement bu qu’elle était devenue hyper collante. Ça peut être sympa, mais tu vois, pas trop? » Tu grimaças à cette image qui te revenait en tête. Tu détestais cette attitude que certaines filles attrapaient lorsqu’elles avaient trop bu et tu n’avais pas nécessairement envie de parler avec elle d’une relation profonde et personnelle. « La prochaine? »
MAY



I WAS HAPPIER WITH YOU

Ain't nobody hurt you like I hurt you. But ain't nobody love you like I do. Cause baby you look happier, you do. My friends told me one day I'll feel it too. And until then I'll smile to hide the truth. But I know I was happier with you.
Revenir en haut Aller en bas
Lili Reinhart

avatar


interviews données : 281
arrivée à l.a : 04/03/2017

MessageSujet: Re: don't grow up. it's a trap. (KJ)   Jeu 6 Avr - 19:52


 


we all grow up and do things we said we would never do

— LILI
Il t’accuse d’avoir tricher et fronçant les sourcils tu répliques sur un ton moqueur « C’est de ta faute, tu n’avais qu’à me poser la question ! » lui tirant la langue comme une enfant tu le nargues quelques secondes avant de lui adresser un sourire. Evidement il aurait été impossible pour lui de prévoir ce qu’il s’était passé, ou même de te questionner à ce sujet. Tu réalises que toi-même il y a sûrement des centaines de choses que tu ignores à son sujet, des centaines et tu n’as droit qu’à trois questions. C’est trop peu. Mais c’est le jeu, et tu n’as jamais été partisane de l’honnêteté à toute épreuve, si tu restes assez franche en générale tu n’as jamais cru que dans un couple il fallait tout se dire, tout le temps. Au contraire, toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire. Tout le monde a droit à son jardin secret et sans part de mystère tout devient si prévisible. Des cachotteries peuvent s’avérer charmantes et des réalités décevantes. Tu admets cela dit qu’il est parfois bien difficile de connaître le juste milieu, où l’on en dit trop et ça foire ou au contraire on n’en dit pas assez et tout fout le camp quand même. De toute manière l’avantage de ta relation avec KJ c’est que tu n’as pas à te poser ce genre de question puisque justement tu ne parviens à définir exactement cette relation. Pourquoi les gens ressentent-ils constamment le besoin de tout étiqueter ? Faut-il toujours des mots pour nommer les sentiments? Faut-il énoncer les choses pour qu’elles existent ? « Va pour un manège ! » acquiesces-tu alors qu’il cherche du regard l’attraction de son choix, t’attends patiemment qu’il se décide profitant du moment pour réclamer ta récompense « Comment ça ? Tu oses insinuer que tu n’aimes pas ton cadeau ? Je ne vois pas pourquoi.. il est petit, discret, d’une couleur très sobre.. en résumé il est parfait ! » lui réponds-tu d’un ton ironique avant de lui poser ta première question, tu te mets à plaisanter ne te rendant pas vraiment compte que tes mots portent à confusion. Tu viens d’avouer à demi-mots que c’est un rendez-vous sans même y réfléchir, par maladresse ou tout simplement car au fond c’en est peut-être réellement un n’est-ce pas ? Tu ne veux pas qu’il se méprenne. Et toi ? Peut-être est-ce finalement toi qui te leurres sur la finalité de cette soirée. Ne sachant que répondre tu hausses les épaules sans plus d’explication, tu feins l’indifférence pour ne simplement pas avouer qu’en fait tu as parlé un peu trop vite. Fort heureusement il ne s’attarde pas plus sur ta réaction et rempli sa part du marché, te racontant brièvement le souvenir de son pire rendez-vous, son histoire t’arrachant un petit rire sarcastique « C’est ça ton pire date ? Je n’ose imaginer quel enfer ça a dû être ! Mon pauvre, ça doit être dur à vivre toutes ces filles qui te courent après ! » tu te moques de lui gentiment mais il vrai que c’est plutôt étonnant d’entendre un garçon se plaindre d’être « trop dragué ». Généralement ils fanfaronnent toujours à ce propos. Tu vois parfaitement où il veut en venir mais tu préfères le taquiner sur ses propos, insinuant qu’il devrait plutôt s’estimer chanceux. « Une fois j’en ai eu un qui a passé tout le dîner à me parler de son ex ! Quand enfin on en est arrivé au dessert il est allé aux toilettes et il n’est jamais revenu. J’ai poiroté pendant quarante minutes avant de payer l’addition ! » tu te remémores cette affreuse soirée en rigolant mais tu te souviens parfaitement l’humiliation ressentie quand tu avais réalisé qu’il t’avait planté là au beau milieu de ce restaurant bondé « Les hommes peuvent être de tels gentleman ! » rajoute-tu tournant en dérision cette mésaventure, ce n’est pas le seul rendez-vous catastrophique que tu as connu mais il fait assurément partie du top cinq !     
MAY


SHE WAS CHAOS AND BEAUTY INTERTWINED
TORNADO OF ROSES FROM DIVINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: don't grow up. it's a trap. (KJ)   

Revenir en haut Aller en bas
 
don't grow up. it's a trap. (KJ)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] Ravenous Trap + Capacité dredge (life from the loam)
» Wonder Boy III : The Dragon's Trap
» Mindbreak Trap
» Side Hivemind Legacy : Trap or not trap
» Defi Wonderboy III:The dragon's Trap, la thunder saber

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
look through the light :: venice beach-